fbpx

Les Alpes Bavaroises sont particulièrement photogéniques. Le grand plateau de Bavière qui s’étend dans le Sud de l’Allemagne au Sud de la magnifique ville de Munich, voit son horizon méridional barré par la crête des Alpes. Une barrière dont les sommets dépassent largement les 2000 m d’altitude et qui court sur tout le Sud de l’Allemagne entre le Lac de Constance et Salzbourg, le long de la frontière avec l’Autriche.

Cette géographie très particulière gêne le déplacement des perturbations venant du nord qui viennent buter sur la barrière alpine et finissent par déverser leurs averses de pluie ou de neige, selon la saison sur cette région. C’est pourquoi vous allez trouver une couleur dominante en été : le vert. Des pâturages, des prairies, des prés…tout y est vert. Et le blanc en hiver : couverts de givre lors de grandes gelées, ou de neige pendant de longues semaines, ces champs abrités des vents du sud gardent longtemps des conditions hivernales.

Ceci explique pourquoi les stations de ski ont pu se développer malgré la faible altitude, et même au fond de ces vallées au fond plutôt plat, ce qui a permis le développement des disciplines nordiques comme le ski de fond et le biathlon. Berchtesgaden, Ruhpolding, Garmisch-Partenkirchen, Oberstdorf…ces stations se trouvent à des altitudes autour de 700-800 mètres, c’est-à-dire à des altitudes presque collinaires, ce qui rendrait ces lieux absolument impropres au développement des sports d’hiver s’ils se trouvaient en France, dans les Alpes Occidentales. C’est un exemple de l’effet du relief sur les conditions climatiques.

Cependant, ne vous attendez pas à des paysages mornes et plats, du genre d’une toundra finlandaise ! Ici il y a de hautes montagnes partout, et on peut identifier quatre zones géographiques et touristiques bien distinctes.

Les Alpes d’Allgäu.

C’est ici que les plateaux encadrés de montagnes forment les plus belles cartes postales, aussi bien dans la vallée d’Oberstdorf, que dans le plateau de Füssen, à proximité du très connu château de Neuschwanstein (vous savez…celui qui ressemble à celui de la belle au bois dormant, ou viceversa). Le point d’entrée de cette région est Kempten. Depuis Strasbourg, il n’y a que trois heures de route. Balades autour du lac de Forggensee, randonnées dans la Kleinwalsertal ou dans l’Ammergebirge, et visite des châteaux de Füssen et de Neuschwanstein. Le vélo est idéal ici, car les reliefs sont peu accentués.

La Bavière avec AlpAddict
Oberstdorf en Allgäu

La région de Garmisch-Partenkirchen

La station de ski des allemands ! Au pied du Zugspitze, le point culminant d’Allemagne à 2962 mètres d’altitude, accessible en téléphérique, la station de Garmisch-Partenkirchen avec son vieux centre ville aux façades décorées comme souvent en Bavière et en Autriche et ses hôtels charmants, occupe une large cuvette dont les abords sont très boisés.

Skier à Garmisch avec AlpAddict
La station de ski de Garmisch-Partenkirchen

Facile d’accès en toute saison, grâce à une autoroute et une voie ferrée, cette petite ville se situe à 1h30 de Munich, et devient ainsi une des stations les plus faciles d’accès dans cette partie des Alpes. D’ici vous pourrez basculer en Autriche et aller skier à Seefeld, site Olympique, ou pousser jusqu’à Innsbruck à une soixantaine de kilomètres, ou aller photographier les façades décorées du charmant petit village d’Oberammergau (notamment les fresques représentant la Passion, débutées à la fin d’une épidémie de peste qui sévissait dans la région).

L’Oberland Bavarois (le haut pays de Bavière).

Cette région se situe juste au sud de Munich, à 1h-1h30 de train ou de route.

Il arrive de voir en gare de Munich – en plein centre-ville d’une des plus grandes villes européennes ! – des skieurs du weekend portant déjà leurs chaussures de ski, en tenue bariolée, prêts à descendre les pistes de Bayrischzell ou de Spitzing. Ce train s’arrête au pied des pistes…franchement un luxe pour les passionnés de sports d’hiver !

Lacs bavarois avec AlpAddict
Tegernsee

Randonnées en été, sports d’hiver pendant la saison froide, dans les montagnes ou tours à vélo autour des lacs de la région, comme le très beau Tegernsee ou le plus petit Schliersee dans une vallée voisine.

Ici les montagnes, moins hautes, ne dépassent plus les 2000 mètres, mais sont couvertes d’épaisses forêts qui permettent à tous les aventuriers de profiter des paysages, de la faune et de la nature en général.

Le Parc National de Berchtesgaden.

Autour de la célèbre petite ville thermale de Berchtesgaden, cette région abrite le plus célèbre et le plus romantique des lacs de Bavière. Le Königsee !

Ses eaux turquoise, dans lesquelles se reflètent les forêts des montagnes qui l’entourent prennent des couleurs différentes au cours de la journée et des saisons et invitent à la détente et à la méditation.

Non loin du centre de la ville thermale, se trouve le Nid d’Aigle (Kehlsteinhaus).

C’est aujourd’hui un point de vue panoramique sur la Région, et la randonnée à ce sommet vaut vraiment le détour.

Ce lieu est souvent confondu avec le Berghof, qui était la résidence secondaire d’Hitler, mais en réalité le Kehlsteinhaus a été construit pour compte du parti nazi pour des réceptions et des réunions de travail de la diplomatie du régime.

Rien de tout ça, bien sûr aujourd’hui. On retiendra surtout que c’est un magnifique point d’arrivée au sommet d’une montagne et d’où on prendra des photos superbes.

AlpAddict à Salzbourg et Berchtesgaden
Berchtesgaden

Pour atteindre cette région depuis Munich (moins de deux heures), on passer par les rives d’un vaste lac : le Chiemsee.

Sur une île, vous pourrez visiter le très romantique château de Herrenchiemsee, le petit Versailles du roi Louis II de Bavière.

Dernier point qui ne laissera pas insensibles les amateurs de musique, et d’art baroque, Berchtesgaden n’est qu’à 25 kilomètres de Salzbourg…

Voilà comment concilier art, culture et nature à la montagne !

Les châteaux de Louis II de Bavière et Munich

On ne peut quitter la Bavière sans parler des châteaux de Bavière de Louis II.

Nous en avons déjà nommé deux Neuschwanstein, près de Füssen et Herrenchiemsee, mais il ne faudra pas manquer les autres : Hohenschwangau, Linderhof, Berg…

Visiter tout cela et profiter de la montagne est possible depuis Munich, qui est une excellente étape facile d’accès pour visiter la région.

Mais pour ceux qui veulent baigner dans la montagne, les mêmes destinations sont accessibles depuis Innsbruck, dans le Tyrol, en Autriche.

AlpAddict à Munich
Munich et les Alpes

Vous voulez découvrir ce qu’il ne faut pas rater en Bavière? Téléchargez gratuitement le guide « A la découverte des Alpes » !

Vous voulez organiser votre prochain voyage en Bavière? Contactez AlpAddict en suivant ce lien.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser:

Seefeld in Tirol, ski et dépaysement aux portes d’Innsbruck (pour Garmisch Partenkirchen)

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !