fbpx

Nauders en hiver est une carte postale !

Dans l’imaginaire collectif, une vallée du Tyrol est longue, ensoleillée et enneigée, entourée de forêts qui remontent les flancs des montagnes, dont les cimes toutes blanches brillent au soleil, un village resserré autour de son église au clocher élancé et une multitude de granges en bois éparpillées dans les champs recouverts du blanc manteau.

Nauders, c’est exactement cela.

AlpAddict.com vous fait découvrir Nauders et ses alentours au-delà des frontières, car Nauders est en bordure de trois pays !

Nauders, une perle du Tyrol

AlpAddict à Nauders
Le château de Nauders

On arrive à Nauders par la route qui mène d’Innsbruck à l’Italie par le Reschenpass (Passo Resia, en Italie). Celle-ci s’élève d’abord dans des gorges serrées et boisées, dépasse une fortification construite après la défaite Napoléonienne et pendant la domination Autrichienne sur ce coin d’Europe, ensuite en quelques lacets elle atteint un replat. A ce moment la vallée s’élargit et le soleil baigne les voyageurs. Le village de Nauders n’est plus très loin.

On en distingue soudain les deux éléments essentiels : le clocher de l’église, et le château médiéval.

Entre ces deux éléments constitutifs de tout habitat datant du Moyen Âge, on retrouvera des maisons typiques de cette région du Tyrol, parfois surmontées de granges en bois pour ranger le foin, et très souvent décorées par des fresques sur leurs façades claires.

Quelques restaurants et tavernes et des boulangeries dans lesquels on dégustera les spécialités locales, un ou deux magasins de location de matériel sportif pour s’équiper, un supermarché pratique qui dessert la vallée, et bien sûr l’école, la mairie et le petit cimetière qui domine le village : tout est réuni pour que les habitants vivent ici à l’année, toute leur vie, depuis des générations.

Et c’est ce qu’on aime au Tyrol, et encore plus à Nauders : une montagne authentique, vivante, qui sent bon le bétail au chaud dans les fermes, le foin stocké dans des granges en bois, et où la cloche de l’église sonne les heures du jour… et parfois de la nuit.

AlpAddict à Nauders
Pistes de luge sous le château de Nauders

L’imposant château de Nauders, qui abrite un musée d’histoire local – avec quelques belles salles de torture ! – et qui propose des hébergements en location domine le bas de la vallée. A ses pieds, les enfants font de la luge ou du patinage sur glace.

En face, sur une petite butte, l’église au clocher effilé domine le village et profite des derniers rayons de soleil qui viennent se poser sur ce côté de la vallée.

Le ski à Nauders

Skier à Nauders avec AlpAddict
Le village de Nauders et son domaine skiable

En hiver, la neige tombe en abondance à Nauders. A 1400m, Nauders est un des plus hauts villages du Tyrol. Dans cette partie des Alpes, les stations de ski se trouvent souvent en fond de vallée à une altitude proche des 1000m. Ici, les hivers sont plus froids qu’en France, la neige tient mieux au sol, et les anciens n’auraient jamais construit leurs villages dans les hautes vallées par peur de l’isolement et des avalanches.

Nauders est proche du Reschenpass, qui relie le Tyrol en Autriche au Haut Adige-Sudtirol en Italie. Même langue, même culture, mais des destinées historiques différentes du simple fait d’être d’un côté ou de l’autre de la ligne de partage des eaux qui court le long de la crête des Alpes. La présence du col en fait un site très enneigé, et également très froid.

La station de ski alpin se trouve un peu à l’extérieur de Nauders. Des navettes permettent de circuler entre le village et la station avec une fréquence de rotation très confortable.

75km de pistes échelonnées entre 1400m et 2750m permettent de profiter de tous les niveaux de difficulté, sur des versants ensoleillés, avec des retours dans la forêt. Du hors-piste et des pistes « nature » sont à la disposition des skieurs si les conditions d’enneigement et de sécurité sont favorables.

L’office de tourisme de Nauders garantit des pistes enneigées naturellement jusqu’au printemps ! De quoi en profiter même lorsque les rayons de soleil se font plus ardents.

AlpAddict entre Autriche et Italie
La vallée de Nauders en direction du Reschenpass

Pour le plaisir de skier dans un autre pays, un forfait vous donne le droit d’aller skier au col, en territoire Italien à quelques kilomètres. La même navette qui dessert la station depuis le village, dessert aussi les stations Italiennes de Schöneben et Haideralm (oui, oui, c’est bien en Italie !). Et si vous disposez d’un véhicule, d’autres grandes stations comme Trafoi-Solda au pied de l’Ortles vous attendent à une trentaine de kilomètres pour des expériences de haute montagne, et ceci avec le même forfait.

Vous voulez un shot d’adrénaline ? Une expérience unique vous attend. Une descente en luge de huit kilomètres vous emmènera du haut du Bergkastel jusqu’au village.

Encore mieux ? Descendre une montagne en luge, la nuit ! Oui, tous les mardis et jeudis, jusqu’à 22h la piste de luge de Lärchenalm vous attend pour des aventures mémorables en famille ou entre amis.

Pour les amoureux des grands espaces nordiques, Nauders offre aussi de l’espace et de l’engagement. Des sentiers pour la randonnée sillonnent la montagne, et 70km de pistes de ski de fond parcourent le fond de la vallée. Et on arrive même à 90km si on rajoute celles du côté Italien.

Nauders en hiver, c’est l’enneigement garanti, le soleil du Tyrol, la chaleur de ses habitants, les plaisirs de la table à la découverte de la gastronomie Tyrolienne, et les activités sportives qui correspondent à vos goûts.

De Nauders à la frontière Italienne : Reschenpass et Reschensee (Passo Resia e lago di Resia).

AlpAddict au lac de Resia
Le mystérieux clocher immergé de Curon Venosta

Pour relier Nauders à la frontière Italienne, on suivra l’ancienne Via Claudia Augusta, voie romaine impériale qui reliait Augsburg en Allemagne à la plaine du Pô en Italie.

Juste après le passage du col, dont les bâtiments abandonnés des douanes ne sont plus qu’une curiosité du temps où il fallait montrer le passeport au passage des frontières, on débouche sur le Reschensee, ou lac de Resia, du nom du premier village Italien rencontré en venant du nord.

Une image bien connue de tout public est celle du clocher de Curon Venosta – village italien- qui sort du lac comme un doigt pointé vers le ciel. C’est tout ce qui reste de l’ancien village englouti lors de la création du grand lac artificiel de Resia (Reschensee).

Au-delà du côté mystérieux de ce clocher, au style typique de cette partie du Tyrol, et qui dépasse des eaux ou des glaces selon la saison, on se laissera émerveiller par la luminosité des lieux lorsque le soleil baigne le col. Du côté nord, d’où l’on vient, la route redescend lentement vers Nauders et l’Autriche au milieu des forêts, et de l’autre côté, au sud, un plateau laisse paraître à l’horizon le massif montagneux de l’Ortles en Italie avec ses cimes enneigées et ses glaciers.

AlpAddict entre Autriche et Italie
Sur la route du Reschenpass

Entre le col et ce massif, la route en réalité descend rapidement au fond de la Vinschgautal (Val Venosta en Italien) pour atteindre le village de Malles/Mals, tout comme le fait le fleuve Adige qui nait dans ces montagnes et coule jusqu’à la mer Adriatique en traversant les villes de Bolzano/Bozen, Trente et Vérone.

Le village de Malles/Mals dont son importance est visible au nombre de tours qui dépassent des toits bénéficie de sa situation de carrefour entre trois pays : l’Italie, l’Autriche, et la Suisse toute proche dans laquelle on rentre par le bas du Val Müstair.

Dans cette région, on parle allemand en Italie, ou romanche en Suisse ; les panneaux routiers sont bilingues… On sent que l’histoire récente n’a pas dilué l’esprit des lieux et la tradition ancestrale. C’est ce qui rend ce coin des Alpes si charmant. Exotisme assuré !

De Nauders vers la Suisse : une journée à Samnaun

AlpAddict à Samnaun
Samnaun, le village et ses montagnes

Pour un village qui se trouve à la frontière de trois pays, ce n’est pas difficile de trouver une voie d’accès à la Suisse. Il y en a même trois.

La première, par la voie du col de Resia, vous emmènera vers le Val Müstair et son histoire autour du monastère voulu dans sa forme actuelle par Charlemagne, sa langue et ses légendes.

La deuxième passe par les hauteurs de Nauders vers l’Est, et descend à Martina au bord de l’Inn – le même fleuve qui traverse l’Engadine, Innsbruck avant de rejoindre le Danube. De là on peut remonter toute la région de l’Engadine, cette très longue vallée qui termine sur les hauteurs de Saint Moritz, une des stations les plus huppées des Alpes.

Mais l’accès qui nous intéresse, celui pour Samnaun, se trouve un peu plus en aval sur la route de Landeck.

Samnaun, une enclave Suisse dans une vallée entièrement tournée vers l’Autriche. La rivière qui y coule se déverse naturellement dans l’Inn, et le domaine skiable est rattaché à celui de Ischgl, station festive autrichienne bien connue internationalement. Il y a longtemps, le village n’était atteignable que par une route provenant d’Autriche, et c’est pour cette raison que cette vallée a été sortie, un temps, de la réglementation douanière Suisse. Depuis un siècle, il existe aussi une route qui de Martina, en Suisse, atteint Samnaun sans passer par l’Autriche et le village a été enfin rattaché aux Douanes Suisses.

Néanmoins Samnaun a conservé une zone de boutiques duty-free, ce qui en fait un paradis du shopping de luxe. En particulier on y trouvera beaucoup de revendeurs de montres !

Le paysage n’est pas en reste. La station se compose de deux villages : Samnaun Dorf et Samnaun Compatsch. Entre les deux, la station de départ du téléphérique qui mène au domaine skiable du Silvretta Arena-Ischgl-Samnaun .

Les montagnes qui entourent la vallée écrasent le village par leur hauteur : elles dépassent 2500m d’altitude sur la bordure nord à la frontière avec l’Autriche et plus de 3000m vers le fond de la vallée à l’Ouest et au Sud. La forêt cède rapidement la place à des versants privés d’arbres, ce qui en hiver donne à cet espace des allures de paradis blanc.

A votre retour d’une balade à Samnaun, dont les chalets et les vitrines rappellent les stations de Gstaad, Saint Moritz ou Zermatt, vous apprécierez d’autant plus la simplicité et l’authenticité d’un village comme Nauders, qui a vu défiler empereurs et armées, mais qui n’a jamais cessé de faire vivre l’âme du Tyrol.

Pourquoi passer des vacances à Nauders ?

Balade en raquettes à Nauders avec AlpAddict
Promenade dans le bas du village de Nauders
  1. Incontestablement pour le village lui-même et sa vallée baignée de soleil et propice aux promenades.
  2. Pour les activités d’hiver, telles que le ski alpin, le ski de fond, les balades en raquettes, la luge et les batailles de boules de neige !
  3. Pour le plaisir de traverser facilement des frontières et découvrir des cultures et des gastronomies différentes et se laisser bercer par la sonorité de langues et dialectes que vous n’entendrez nulle part ailleurs.


Vous voulez découvrir ce qu’il ne faut pas rater dans le Tyrol? Téléchargez gratuitement le guide « A la découverte des Alpes » !

Vous voulez organiser votre prochain voyage dans le Tyrol? Contactez AlpAddict en suivant ce lien.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser:

L’Autriche, pays Alpin

La Suisse entre lacs et montagnes

Le Val Müstair

Les Dolomites, mais pas seulement

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !