fbpx

Autriche

C’est le pays alpin par excellence ! Tout ici est près des Alpes. La chaîne de montagne traverse l’Autriche de part en part, en partant de l’Ouest, sur les rives du Lac de Constance, jusqu’à Vienne, et même la frontière Hongroise. Ce n’est pas pour rien que la plupart des champions de ski ou autres sports d’hiver sont Autrichiens !

On peut néanmoins identifier des régions différentes, tant par leur relief que par leur culture.

Le Vorarlberg, à l’Ouest, à la frontière Suisse, ensuite le Tyrol, le long de la vallée de l’Inn et de ses affluents. Ensuite en continuant vers l’est on abordera les hauts massifs des Hohe Tauern, qui baissent un peu en altitude vers les Niedere Tauern.

Un peu plus au nord de cette région, on retrouvera le Salzkammergut et ses lacs magnifiques, alors qu’au sud on retrouvera les Alpes Carniques à la frontière avec l’Italie et la Slovénie.

Enfin plus à l’Est, en direction de Vienne, les Préalpes et les derniers sommets atteignant les 2000m d’altitude.

En conclusion, aller dans les Alpes en Autriche, ce n’est pas seulement découvrir le Tyrol : il y a une variété de vallée, de villages, de façon de vivre la montagne, ou, pour les touristes, de l’associer à d’autres activités. Et petit plus, qui n’est pas des moindre, les prix sont abordables.

Vorarlberg

Souvent la porte d’entrée quand on arrive de France ou de Suisse. Deux massifs se partagent les stations de villégiature de la région. L’Arlberg et le Silvretta.

Si le Silvretta, assez encaissé est surtout prisé par les vacanciers à la recherche de nature sauvage et de paysages grandioses, l’Arlberg est un des massifs skiables les plus étendus des Alpes, et certainement le plus étendu d’Autriche.

AlpAddict dans le Vorarlberg
Lech am Arlberg

Sa station de ski phare, Lech am Arlberg, parfois coupée du monde en hiver lorsque les chutes de neige sont trop intenses jouit d’un enneigement exceptionnel malgré son altitude somme toute modeste de 1400 mètres.

Cette station est reliée à plusieurs vallées jusqu’à Warth au Nord et à St Anton am Arlberg (déjà au Tyrol) au sud. On peut traverser toute cette région en train sur la ligne qui relie Bregenz à Innsbruck.

Tyrol

Le Tyrol est sans nul doute l’exemple même de l’imaginaire alpin que l’on se fait dans nos villes éloignées des Alpes.

Maisons traditionnelles, souvent peintes et décorées de fresques autour des portes et des fenêtres, mais incluant aussi du bois ici et là, aux toits bien inclinés pour ne pas s’écrouler sous l’épaisseur de neige.

Habits traditionnels avec des pantalons en cuir, chaussette hautes blanches, gilet sur chemise blanche bouffante et chapeau pointu orné de plumes pour les hommes, et robes longues élégantes avec des motifs fleuris pour les femmes, et bien entendu cette tradition se perpétue lors des fêtes : la musique tyrolienne enjouée, ou le jodler, cet art vocal si difficile à imiter…

Oui, au Tyrol il y a bien tout ça, et c’est son charme, mais il y a encore plus que ça ! Il y a de magnifiques montagnes, de très belles vallées, et de très accueillants petits villages qui vivent en même temps de leur activité ancestrale agricole et de la relative nouveauté des activités sportives alpines.

AlpAddict à Innsbrück
Innsbrück

Le point d’accès à tous ces trésors est sans aucun doute Innsbruck. Véritable capitales des Alpes, par sa position et par le fait d’avoir organisé les Jeux Olympiques d’Hiver, tout comme Grenoble qui porte d’ailleurs le même titre – mais reconnu surtout par les français!

Le site d’Innsbruck ? Au creux d’une très large vallée, au carrefour entre les routes qui traversent l’Autriche d’Ouest en Est, de la Suisse à Vienne, et du Nord au Sud, de Munich à l’Italie, sa position est stratégique. Rajoutez à cela des montagnes à plus de 2000 mètres qui encadrent la ville au nord et au sud, et une kyrielle de vallées qui donnent accès à des stations de ski plus belles les unes que les autres, ou à des glacier le long desquels on peut randonner en toute sécurité en été. Quoi de mieux pour ceux qui aiment la montagne ?

Si on fait d’Innsbruck le point départ de la découverte du Tyrol, vers où peut-on rayonner ?

A part Seefeld, à peine au nord d’Innsbruck, qui est un peu la station de ski historique des habitants de Innsbruck, c’est plutôt vers le sud qu’il faut regarder, dans les vallées qui remontent vers les crêtes Italiennes, comme la vallée de Nauders.

AlpAddict au Tyrol
Zillertal, au Tyrol

Ischgl et son ambiance festive, Sölden et Obergurgl et leurs pistes de ski sportives au pied du massif du Ötztal, là-même où on a retrouvé dans les glaces la momie d’un chasseur préhistorique, le très romantique Stubaital ou la très classique Zillertal, qui de Mayrhofen vous emmènera jusqu’aux glaciers au-dessus de Hintertux.

Beaucoup plus à l’Est, en remontant vers l’Allemagne par l’autoroute, on pourra explorer la région de Kitzbühel et du Kaisergebrige, avec de nombreux petits villages, leurs petites églises de carte postale et leurs paysages bucoliques de montagne.

Du ski à Kitzbühel avec AlpAddict
Autour de Kitzbühel

Il ne faudra pas oublier de goûter à la gastronomie du Tyrol, qui est certes, loin d’être diététique mais qui n’est pas non plus bourrative comme souvent à la montagne. Par exemple ici, le fromage n’est que rarement utilisé dans les plats traditionnels, ce qui laisse toutes ses chances à cette cuisine teintée d’Italie et de Hongrie d’exciter vos papilles, surtout si elle est accompagnée d’un des très nombreux vins autrichiens de qualité.

Le Salzkammergut

Salzbourg est une ville magnifique. De son château vous pourrez apercevoir les Alpes au-dessus des toits serrés les uns contre les autres de cette ville baroque si importante pour la musique. La ville de Mozart.

Si les montagnes au Sud de Salzbourg attirent les skieurs et les amateurs de haute montagne qui trouveront dans la chaîne des Hohe Tauern leur camp de base pour leurs divertissements, la région à l’est de Salzbourg appelée le Salzkammergut offre un chapelet de lacs entourés de montagnes d’une beauté unique.

AlpAddict dans le Salzkammergut
Altaussee dans le Salzkammergut

Le point de chute de cette région est Bad Ischl, et évidemment vous pourrez arriver ici en train.

Ensuite vous aurez le choix d’aller photographier le village le plus photogénique du monde, Hallstatt sur les rives d’un lac au pied du Dachstein qui culmine à près de 3000m d’altitude, ou vous balader le long des rives du Wolfgangsee, ou l’admirer d’en haut, en même temps que le Attersee ou le Mondsee après votre randonnée au Schafberg à 1700 mètres d’altitude.

AlpAddict best picture
Hallstatt

Ou peut-être simplement, vous longerez les rives boisées du Traunsee.

En plus de ces cinq lacs, il y en a encore d’autres… De vrais bijoux dans un écrin de verdure. Des secrets bien cachés, dont la découverte vous ravira.

Le Salzkammergut a plein d’autres attraits à vous offrir : des grottes, des mines de sel (d’où le nom Salz…), la résidence de l’empereur, etc…

Un pays miniature, différent du Tyrol et de sa culture alpine, mais entouré de montagnes, parfois élevées qui de reflètent dans les nombreux lacs dans lesquels on peut se baigner en été.

Les Hohe Tauern et les Niedere Tauern.

Moins connue que le Tyrol, cette région cache bien ses secrets. C’est souvent ici que les Autrichiens prennent leurs vacances à la montagne loin des touristes étrangers qui se concentrent sur la région autour d’Innsbruck ou du centre ville de Salzbourg.

On ne peut pas parler d’unité géographique, et encore moins d’unité historique dans cette partie centrale d’Autriche. Nous les regroupons surtout car leur porte d’accès principale est la même : la région de Salzbourg.

Lac autrichiens avec AlpAddict
Zell am See

C’est en effet depuis Salzbourg qu’on visitera le mieux le nord des Hohe Tauern, dont les stations thermales ou de bien être de Badgastein, Zell am See, Bischofshofen. C’est d’ici aussi que part la route des Grandes Alpes autrichiennes qui vous emmènera aux pieds du Glacier de Grossklockner, par une route panoramique universellement connue et très prisée des passionnés de moto.

La station de Schladming représente la porte d’entrée de Niedere Tauern, montagnes plus basses comme le dit le nom (Nieder) et au paysage plus vallonné.

Schladming
Schladming

Au Sud de ces deux chaînes de montagnes se trouvent deux régions dont l’histoire est déjà très différente de celle d’Innsbruck ou de Salzbourg. La Carinthie, dont Klagenfurt est la capitale et la Styrie dont Graz est la capitale sont déjà plus méridionales. Ensoleillées, elles accueillent d’excellentes vignes du terroir autrichien et les montagnes autour de ces villes sont certainement plus ensoleillées mais aussi moins enneigées. Il y a cependant quelques stations connues comme Bad Kleinkirchheim, et Kolbnitz qui vont vous rappeler que le ski se pratique partout en Autriche.

On recommandera surtout une balade dans la vieille ville de Graz, aux petites ruelles tortueuses et la montée sur la colline du château qui domine les toits de la ville, les clochers des superbes églises, la rivière et offre un panorama enchanteur sur les Alpes et les collines qui entourent la ville.

Autour de Vienne aussi ?

Lorsqu’on va à Vienne, on y va pour ses monuments, ses châteaux, ses ruelles, ses places et ses parcs qui vous rappellent à tout moment la grandeur de cette capitale Impériale. Et franchement c’est une ville qui mérite la visite et un séjour d’une certaine durée ?

Cependant, c’est souvent le début d’un voyage en Autriche et plusieurs alternatives s’offrent au départ de Vienne, comme suivre le Danube, jusqu’à Linz et Passau à la frontière allemande, ou aller sur les pas de Mozart à Salzbourg, ou découvrir l’âme des autres pays de l’ancien empire en visitant Bratislava ou Budapest, ou même quitter cette région pour passer quelques jours dans les montagnes du Tyrol.

Mais si vous voulez juste vous mettre un peu au vert et vous reposer de vos visites culturelles viennoises, la région regorge de beaux endroits à visiter.

Le très calme Neusiedler See, un lac qui n’est plus vraiment alpin tellement il est déjà dans les plaines qui débordent en Hongrie.

La vallée de la Mürz, accessible en train, qui remonte jusque dans les Niedere Tauern, au nord de Graz. On pourra s’arrêter faire le plein de nature à Semmering à près de 1000m d’altitude, facilement accessible en train depuis Vienne.

Skier autour de Vienne avec AlpAddict
Semmering, à deux pas de Vienne

Ou vous pourrez découvrir la vraie montagne de Vienne : le Schneeberg, accessible en train, la Raxalpe, un peu plus à l’Ouest sont à un peu plus d’une cinquantaine de kilomètres de la capitale autrichienne, ou Mariazell dans une verte vallée reculée et loin des flux touristiques.

En Autriche il est facile de se retrouver en pleine nature même lorsqu’on visite des villes historiques.

Vous voulez découvrir ce qu’il ne faut pas rater en Autriche? Téléchargez gratuitement le guide « A la découverte des Alpes » !

Vous voulez organiser votre prochain voyage en Autriche? Contactez AlpAddict en suivant ce lien.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser:

Alpine Pearls, la montagne authentique

Que faire en hiver à Nauders au Tyrol?

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !