fbpx

Le lac du Bourget, dans les Alpes françaises, est le plus grand lac de France, et s’il a la chance que ses rives aient pris un côté méditerranéen par leur dénomination de Riviera des Alpes, il est aussi resté fortement associé au Romantisme grâce aux séjours fréquents du poète Lamartine.

Dans son poème « Le lac », Lamartine évoque certes la nostalgie de son amour, mais il donne aussi quelques caractéristiques de ce lac : les roseaux, les grottes, les noirs sapins, les riants coteaux et le vent qui jetait l’écume de ces ondes.

Ce sont tous des éléments du paysage du lac du Bourget, mais ce côté romantique, dans lequel la Nature prend des aspects plus sauvages, plus furieux, plus obscurs, tranche avec la réalité sereine des lieux.

Certes, il y a le rivage Ouest, fermé de façon abrupte par les massifs du Mont du chat et du Mont de la Charvaz, aux pentes boisées, à l’ombre le soir et si proches de la surface de l’eau que le lac entier devient vite sombre le soir ou lorsque le mauvais temps s’installe sur la montagne.

Et puis, il y a le côté Est, bien plus ensoleillé, qui s’élève doucement par des coteaux avant de toucher les falaises du Mont Revard qui dominent la ville d’Aix-les-Bains.

Cette rive, c’est celle de la Riviera des Alpes, des beaux palaces de la Belle Epoque, des établissements thermaux, des promenades au bord du lac.

Faire un tour du lac du Bourget, c’est découvrir des mondes très différents : la pointe sud, celle où s’est développé le port du Bourget, anciennement le port de Chambéry, qui a donné son nom au lac, la rive Ouest dont le monument le plus important est sans nul doute l’abbaye de Hautecombe, la rive Est dénommée la Riviera des Alpes, dont le centre d’activité est la vile d’Aix-les-Bains, et le nord du lac, au climat très doux, appelé la Chautagne.

Le lac du Bourget : une importante voie commerciale.

Visite Abbaye de Hautecombe
Abbaye de Hautecombe – Photo © xavier planche-stock.adobe.com

Anciennement, lorsque Chambéry était une capitale ducale (de Savoie !), et même encore une peu plus tard, la voie empruntée par les marchandises entre Chambéry et Lyon était fluviale.

Les marchandises embarquaient au port du Bourget -aujourd’hui la ville portuaire abrite un joli port de plaisance et est une ville universitaire- traversaient le lac dans toute sa longueur du Sud vers le Nord, empruntaient le canal de Savière sur un peu plus de trois kilomètres et rejoignaient le Rhône vers Chanaz, et enfin descendaient tranquillement le fleuve jusqu’à Lyon.

Le long de ce trajet savoyard, il ne faudra rien manquer : ni la vieille ville de Chambéry, si pittoresque et bien conservée (ou plutôt bien restaurée !) dans laquelle on ne sait plus vraiment si on est en France ou en Italie, mais certainement on comprend qu’on est en Savoie, ni à la sortie nord, les vieux bourgs de Chindrieux et Chanaz, dans lesquels on visitera des caves pour déguster le vin local.

Le long de la traversée du lac, on aura pu observer au milieu des pentes boisées et au fil de l’eau un édifice religieux d’une taille importante et complètement isolé. Il s’agit de l’Abbaye de Hautecombe. Celle-ci est surtout connue pour être la dernière demeure de la famille de Savoie, dont le dernier représentant Umberto II, était le dernier roi d’Italie, avant que celle-ci ne devienne une République à la fin de la deuxième guerre mondiale. La nécropole funéraire permet de remonter le temps et de reconstruire l’histoire de la Savoie, ce duché puissant qui a eu pendant longtemps pour ennemi principal les armées du roi de France.

La Riviera des Alpes

Séjour à Aix les Bains
Aix-les-Bains- photo © jojojo07- stock.adobe.com

Qui dit Riviera, pense à la Côte d’Azur, au soleil, à la grande bleue… A Aix-les-Bains, on s’y croirait un peu. Les Palaces Belle Epoque aux façades fastueuses rappellent les promenades de bord de mer de Cannes ou de Nice, la végétation luxuriante des jardins fleuris et agrémentés d’essences tropicales vous remplit immédiatement d’une sensation d’exotisme et de vacances, l’ensoleillement et la luminosité du lac – même si le centre ville d’Aix-les-Bains est en retrait du rivage, vous emmènent très loin vers le Sud. On venait ici pour les Thermes, car les Allobroges (peuple Celte qui vivait sur les lieux) et les Romains– dont vous apercevrez quelques monuments- par la suite, appréciaient les vertus des eaux du sous-sol Aixois. Et lorsque le Thermalisme s’est à nouveau imposé comme un traitement de certaines maladies, ici, ce sont les malades des voies respiratoires qui sont venus chercher la guérison.

Qui dit Thermes, au XIXe siècle, dit aussi haute-bourgeoisie, riches demeures, parcs et jardins, et plus tard au XXe siècle le Casino, et les personnages du monde artistique qui avaient le pouvoir de mettre à la mode des destinations par leur simple présence. C’est ce qui s’est passé à Aix-les-Bains. Et vous vous rendrez compte que cette ville ne ressemble ni à Chambéry, ni à Annecy, pourtant si proches, ce qui en fait son charme.

La Chautagne, au nord du lac.

AlpAddict sur le canal de Savière
Chanaz – photo © brengre- stock.adobe.com

Protégée des deux-côtés par des chaînons de montagne qui l’abritent des vents froids et tourmentés, la région marécageuse de la Chautagne est à la fois un grenier (on y cultive le blé) et un vignoble. Les vignes plantées il y a déjà très longtemps avec des cépages venus de la Méditerranée orientale, donnent des vins servis sur toutes les tables de Savoie : l’Altesse, la Roussette, la Mondeuse.

Vous pourrez les déguster dans des caves à vin à Chanaz, petit bijou médiéval, ou sur les terrasses de Chindrieux, sur les pas de Lamartine. Pour vous reposer et profiter de la douceur du temps, n’hésitez pas à vous lancer dans une croisière sur le canal de Savière.

Avant de prendre sa dénomination actuelle, le lac du Bourget s’appelait lac de Châtillon. Et Châtillon est le petit port de plaisance tout au nord du lac.

Si les croisières et les traversées du lac permettent de profiter de magnifiques paysages, les rives sont aussi propices à la baignade dans une eau à 26 degrés au cœur de l’été. On retiendra surtout les plages d’Aix-les-Bains et du Bourget.

Le lac est apprécié des plaisanciers : tous les sports aquatiques à voile font le bonheur des passionnés. Le vent régulier permet de belles traversées.

Mais attention à ne pas vous retrouver dans une tempête, comme celle qui a ait chavirer la barque sur laquelle naviguaient Lamartine et Elvire, sa bien-aimée, avant de faire chavirer leurs cœurs.

Le lac du Bourget vu d’en haut.

En hiver au lac du Bourget
Lac du Bourget en Hiver © guillaume astruc – stock.adobe.com

Lorsqu’on visite des lacs de montagne, on a toujours envie de les voir d’en haut. Ils apparaissent alors comme des bijoux dans leur écrin, et c’est d’en haut qu’on réalise à quel point ils sont invitants.

Il y a trois magnifiques points de vue autour du Lac du Bourget.

Le Mont Revard : contrefort du massif des Bauges, le Mont Revard surplombe littéralement la ville d’Aix-les-Bains. Sans avoir à se lancer avec un parapente – bien que ce soit une base de lancement réputée- depuis le belvédère on a vraiment l’impression de voler au-dessus du lac. Le dénivelé est impressionnant puisqu’il y a près de 1200 mètres de différence d’altitude entre le belvédère et le lac. L’autre versant du Mont Revard est beaucoup moins abrupt et présente des forêts et des vallons autour de la station de La Féclaz, prisée des skieurs de fond en hiver et des VTT en été.

Toujours sur la même rive, un peu plus au nord d’Aix-les-Bains, vous trouverez le belvédère de la Chambotte avec une magnifique terrasse de restaurant en aplomb du lac, cinq-cents mètres plus bas.

Pour avoir une perspective depuis l’autre rive, et un arrière-plan de très hautes montagnes, vous ne pourrez pas rater la montée sur les pentes du Mont du Chat, et plus précisément au belvédère du Molard Noir.  

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Balade autour du lac d’Annecy

Les Alpes Françaises

Lac Léman, la rive française

Cette destination vous tente? AlpAddict organise votre voyage! Découvrez les prestations d’AlpAddict en cliquant ici!

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !