fbpx

Synonyme de vacances de plein air, nature ou aventure pour la plupart, les vacances à la montagne sont organisées le plus souvent dans les Alpes pour les Français, et plus précisément dans les Alpes Françaises.

Soumises à des conditions climatiques très différentes, les Alpes du Sud et les Alpes du Nord offrent des conditions de pratique des activités de montagne très différentes, tout en misant sur le même tableau: l’air pur, le bien-être, les paysages et la coupure avec la routine du reste de l’année.

Le Nord, plus humide et plus boisé, offrira des opportunités de découverte des lacs jusqu’aux glaciers, et le Sud pourra compter sur un franc soleil pour attirer des voyageurs en quête de lumière.

En hiver, les pratiques liées à la neige sont offertes sur l’ensemble des massifs, et plusieurs variantes existent aujourd’hui pour tenter de nouvelle expériences. De la balade en raquette, au ski extrême, tout est possible à condition de respecter les règles de sécurité.

En été, on pourra ajouter aux classiques randonnées ou sorties à deux roues, des baignades dans les eaux chaudes et turquoise de nos grands lacs. Ou tenter des activités plus engagées comme le rafting et la canyoning. Des expériences vivifiantes!

Partons maintenant à la découverte de cette première zone alpine, en partant de la Mer Méditerranée… en partant de Nice.

Les Alpes du Sud

Lac et Provence avec AlpAddict
Lac de Serre-Ponçon

Alors qu’il est facile de mettre une limite méridionale aux Alpes du Sud (c’est tout simplement la côte d’Azur et sa belle Riviera), sa limite nord et plus fluctuante : est-ce la limite orographique (qui suit les crêtes des montagnes) ou la limite climatique, etc…

On peut considérer que la vallée de la Durance en fait partie, et les portes du Dauphiné, juste à la sortie Sud de Grenoble en marquent la frontière nord. La caractéristique principale de cette partie des Alpes est son climat.

Nous sommes clairement plus proches d’un climat méditerranéen que du climat de la Suisse. Les étés y sont très chauds et secs – à part des orages très violents qui viennent arroser parfois les massifs. Mais les hivers aussi sont assez secs, car les vallées ne sont pas soumises au flux océanique qui reste bloqué par le Vercors et les Ecrins.

Lorsqu’il neige c’est parce qu’une perturbation remonte d’Italie par le Sud ou par l’Est, en général, ce qui est moins fréquent que les courants océaniques. D’où un ciel souvent dégagé et d’un bleu impressionnant.

Cela n’empêche pas que la neige tienne bien et longtemps. Le col de Montgenèvre qui relie l’Italie à Briançon est une des stations les mieux enneigées de France : la neige y tombe tôt en général, dès la fin novembre et ne quitte plus le sol avant le mois d’Avril, avec une couche parfois impressionnante.

Également les domaines de Vars et Risoul, qui sont en plus orientées vers le Nord bénéficient d’un enneigement exceptionnel. La station de Vars est très prisée des skieurs Italiens qui remontent du col de la Madeleine.

AlpAddict dans le Briançonnais
Briançon

Dans l’ordre, en partant du Sud, donc de Nice, on pourra profiter du Parc National du Mercantour et remonter la vallée de la Tinée avec les stations de montagne de Isola 2000 et Auron. Un tout petit peu plus à l’Ouest en remontant la vallée du Var et de ses affluents le Cians et le Verdon on ira découvrir les stations de Valberg ou de la Foux d’Allos.

Dans ces vallées les arbres à feuilles caduques remontent les pentes jusqu’à une altitude relativement élevée, surtout en versant Sud, alors que sapins et mélèzes colonisent les versants nord et les versant à plus haute altitude juste avant les prairies. Difficile dans un fond de vallée à 1000m d’altitude d’avoir un village niché dans une forêt de sapins comme dans le Jura ! Les villages ont des allures de crèche, avec des habitations serrées les unes contre les autres, de petites ruelles étroites parfois escarpées et des tuiles rouges bien méditerranéennes sur les toits.

Lorsqu’on remonte la Durance en partant d’Aix en Provence et en laissant de magnifiques villes comme Sisteron et Digne le long de la route on va atteindre Gap qui est la porte des Alpes provençales. On pourra remonter la Durance vers Embrun (au pied des Orres, jusqu’à Briançon, Serre Chevalier et le col du Lautaret, en ayant le choix de tomber amoureux d’une des vallées latérales : découvrir les stations de Risoul, Vars ou le Queyras (Saint Véran- la commune la plus haute d’Europe- Abriès, Ceillac) en amont de Guillestre, ou sur l’autre versant les abords du Pelvoux dans le massif des Ecrins et les stations de Puy Saint Vincent et Vallouise.

Depuis Gap, on peut aussi remonter l’Ubaye jusqu’à Barcelonnette et découvrir l’histoire fabuleuse de ces migrants qui sont partis au Mexique, y ont fait fortune et on construit de riches demeures dans la ville, ou monter dans une des stations de ski à Pra-Loup ou Le Sauze.

AlpAddict en Ubaye
Barcelonnette en Ubaye

Cette région, comme toutes les Alpes du sud d’ailleurs, est absolument fantastique en automne lorsque les forêts de mélèzes se parent de leurs couleurs jaunes et rousses et éclairent les vallées alors que le ciel bleu sans un nuage semble nous engloutir dans l’infini.

Les amateurs de sports aquatiques adoreront le lac de Serre-Ponçon entre Gap et Embrun et son bleu qui n’a d’égal que celui du ciel provençal.

Depuis Gap en allant en direction de Grenoble on peut visiter le Champsaur (et la station d’Orcières Merlette), le Valgaudemar qui s’enfonce dans le massif des Ecrins et le Dévoluy aux portes de la Drôme.

AlpAddict près de Gap
Le Champsaur, près de Gap

La partie préalpine de cette région de la Drôme au Sud du Vercors aux Baronnies devant le Mont Ventoux est déjà la porte de la Provence et de la Méditerranée et les paysages plus secs, plus rudes sont encore plus proches de ceux de Haute Provence évoqués par Giono que ceux de hautes vallées des pays de Savoie, évoqués par Frison-Roche.

Finalement lorsqu’on pense que les Alpes riment avec verdure, forêts sombre de sapins, chalets en bois et soirées-raclette, une visite dans les Alpes du Sud, aussi bien dans les Ecrins, qu’en Ubaye ou Mercantour rappellera que les Alpes ont une multitude de territoires différents qui sont tous plus beaux les uns que les autres.


Les Alpes du Nord.

AlpAddict dans les Alpes du Nord
Dans le Beaufortain

Dans l’imaginaire collectif, la montagne est représentée par de grandes vallées boisées, des pâturages plus haut près des crêtes, des neiges éternelles, voire même des glaciers, des villages resserrés autour de leur église, avec des constructions en bois plus fréquentes que dans les Alpes du Sud. Et en effet la partie nord des alpes françaises répond bien à cette description.

C’est là que se concentrent les grandes stations traditionnelles alpines. Entre paysages bucoliques du Chablais au Faucigny et du val d’Arly au Beaufortain, et paysages de très haute montagne sur les versants des massifs du Mont Blanc, de la Vanoise, de Belledonne et de l’Oisans, les amateurs de montagne n’ont que l’embarras du choix. C’est pourquoi c’est dans cette région que la plupart des touristes se concentrent lorsqu’ils viennent dans les Alpes françaises.

Mais est-ce qu’ils choisissent vraiment en fonction de leur envie de montagne, où se laissent-ils attirer par les spots qui brillent le plus ? L’aménagement de la montagne n’est pas homogène dans les pays de Savoie ou dans le Dauphiné.

Si vous aimez la montagne authentique, celle des pâturages, des chalets, des villages vivants qui renouvellent leurs traditions, vous devriez être tentés par Bernex, Abondance, Arêches-Beaufort, Manigod, Pralognan et plein d’autres qui ne résonnent pas forcément dans vos oreilles. Peut-être connaissez-vous Morzine, Megève, Les Contamines, Villard de Lans, et c’est déjà un bon choix si vous aimez cette facette de la montagne.

AlpAddict dans le val d'Abondance
Châtel dans le Val d’Abondance

Mais peut-être aussi que vous ne jurez que par Avoriaz, Val Thorens, La Plagne, Val d’Isère, L’Alpe d’Huez et Les 2 Alpes si vous êtes plutôt adepte du sport en été et du ski en hiver.

Ski en Haute-Savoie avec AlpAddict
Avoriaz

Il n’y a pas d’endroit beau et d’endroit laid… Chaque site correspond à une envie et à une idée personnelle que l’on se fait de la montagne. C’est pour ne pas être déçu, justement qu’il faut savoir choisir le bon site.

Un autre exemple, plus climatique celui-ci. Vous voulez aller à la montagne pour profiter de la fraîcheur et fuir la canicule urbaine de juillet ou d’août ? Alors il faut éviter certaines cuvettes extrêmement chaudes au fond de vallées exposées au sud. Trente degrés à 1000m d’altitude sont très durs à supporter pendant une journée orageuse, bien davantage que trente degrés à la mer avec une bonne brise en bord de plage. Là-aussi il faudra savoir faire les bons choix.

Combloux et Chamonix, deux villages à 1000m d’altitude, mais le premier en balcon et l’autre au fond d’une vallée profonde vous donneront une expérience très différente d’une chaude journée d’été à la montagne.

AlpAddict devant le Mont Blanc
Combloux devant le Mont Blanc

Le ski ! Oui, tous les passionnés attendent les bulletins d’enneigement à l’approche de leurs propres vacances, mais comment choisir parmi une centaine de stations ? Comment avoir la certitude (ou au moins le plus de chances possibles) d’avoir de la neige ? Monter dans les stations à 1800-2000m en prenant le risque d’avoir à conduire sur la neige ou rester en fond de vallée et prendre le risque de ne voir la neige que sur les pistes mais ni sur les prés, ni sur les arbres ? A la même altitude vous n’aurez pas le même enneigement si vous vous trouvez sur un versant nord ou sur un versant sud, si vous êtes exposé aux perturbations ou si vous êtes dans une vallée intérieure, etc… Aussois et Valmorel, plus ou moins à la même altitude sont un exemple de cette variabilité d’enneigement et de conditions climatiques qui vous laisseront une impression différente de votre séjour alpin.

Ski et Soleil avec AlpAddict
Aussois, en Maurienne

Une sélection s’impose pour le choix de la bonne station ou de la bonne vallée mais heureusement la diversité des situations est telle qu’il y en pour tous les goûts.

En Haute-Savoie, il faut se promener dans les vallées du Chablais pour avoir un petit air de Suisse, et dans les Aravis pour voir de vrais villages traditionnels comme La Clusaz ou le Grand Bornand vivre à l’année. On n’oubliera pas les balcons sur le Mont Blanc, depuis Combloux ou au-dessus de Chamonix. Immanquable pour les passionnés de montagne.

En Savoie, la Tarentaise (la vallée de l’Isère entre Albertville et Val d’Isère) plus touristique et verdoyante, avec de belles forêts et des crêtes avec vue sur le Mont Blanc d’un côté, et la Maurienne plus sauvage et authentique, plus ensoleillée et reculée, le choix se fera en fonction des envies de chacun.

Les cyclistes, eux, auront vite choisi un des innombrables grands cols pour s’entraîner !

Dans le Dauphiné (département de l’Isère), l’Oisans et ses paysages sur les Ecrins, dominés par la Meije et la Barre des Ecrins raviront les plus sportifs et les accros aux sensations fortes alors que la Chartreuse et le Vercors, au relief plus doux, raviront les familles à la recherche de balades à la portée de leurs bambins.

Les lacs, attrait majeur des Alpes Françaises

Lac d'Annecy
Lac d’Annecy

Lac Léman au nord, à la frontière avec la Suisse, Lac d’Annecy, Lac du Bourget avec la riviera d’Aix-les-Bains, Lac d’Aiguebelette, Lac de Paladru en descendant vers le Sud.

Situés dans la partie préalpine, près des grandes villes de la région ces grands espaces aquatiques deviennent de véritables mers intérieures à la belle saison : baignade, plongée, voile, jeux d’eau, tour en bateaux, plages ensoleillées, promenades sur les rives…

C’est la mer à la montagne. Chaque lac a sa spécialité. Plein de choses à découvrir.

Plaisir d'été avec AlpAddict
Plaisir d’été avec AlpAddict

Enfin, les villes aussi offrent de beaux attraits culturels : Annecy et ses vieilles ruelles, Chambéry, son quartier médiéval au pied du château des Comtes de Savoie et ses traboules comme à Lyon, et Grenoble, avec son vieux quartier valorisé et la vue sur les Alpes depuis le fort de la Bastille accessible en télécabine.

AlpAddict à Grenoble
Grenoble et les sommets de Belledonne

Vous voulez découvrir ce qu’il ne faut pas rater dans les Alpes Françaises? Téléchargez gratuitement le guide « A la découverte des Alpes » !

Vous voulez organiser votre prochain voyage dans les Alpes Françaises? Contactez AlpAddict en suivant ce lien.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser:

Vallée de Chamonix, les cinq sites incontournables

Lac Léman, la rive française

Autour du lac d’Annecy

le Lac du Bourget

Découvrir le Pays du Mont Blanc

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !