fbpx

Chamonix est mondialement reconnue comme la capitale de l’alpinisme. Et elle se trouve dans les Alpes françaises.

Certes, il y a le Mont Blanc, certes, il y a toutes les aiguilles, les glaciers, la haute montagne et ses dangers pour les non avertis, mais surtout il y a les paysages, qui eux restent accessibles à tous.

Mais lorsqu’on arrive à Chamonix, et qu’on ne connait rien de plus que le fait d’être au pied du Mont Blanc, et qu’on n’a rien lu de plus que les romans de Frison-Roche, quelles sont les sorties incontournables ?

Et aussi quelles sont les plus belles balades et randonnées pour revenir avec de beaux paysages plein les yeux ?

Dans cet article on se limitera géographiquement à la vallée de l’Arve, depuis le col de Balme, au-dessus du village du Tour, jusqu’aux Houches, porte d’entrée de la vallée lorsqu’on vient avec l’autoroute ou le train depuis la France.

Pratique ! La Vallée entre les Houches et Montroc est desservie par un petit train (et de nombreux bus) qui permettent de se déplacer très facilement pour démarrer une randonnée dans un village et revenir par un autre village !

Le Brévent

AlpAddict au pays du mont Blanc
Mont Blanc depuis le Brévent – Photo: ©stock.adobe.com

Première étape lorsqu’on est en présence d’un tel massif c’est de l’observer dans toute sa splendeur en cherchant un point de vue qui permette de l’embrasser dans sa totalité. Ce point de vue existe, et la bonne nouvelle est qu’il est accessible en téléphérique : c’est le Brévent, en face du massif. Il y a d’ailleurs deux tronçons de téléphérique. Le premier part de Chamonix et arrive à Planpraz à 2000 m. Déjà à cette station vous aurez une magnifique vue sur le massif et sur les sommets principaux du Mont Blanc lui-même. Avec des jumelles on peut même apercevoir des alpinistes sur l’arête sommitale.

Mais vous pourrez aussi monter plus haut, avec le deuxième tronçon du téléphérique du Brévent qui vous emmènera à la plateforme située à 2525m d’altitude. Inutile de dire que le paysage est juste merveilleux. On ne se lasse pas de regarder le géant des montagnes en face de soi. Vous pourrez y passer une longue partie de la journée et observer les couleurs changeantes du massif en fonction de la course du soleil.

Depuis Planpraz, vous pouvez redescendre à Chamonix à pieds, ou continuer pour une longue randonnée en balcon au-dessus de la vallée vers le Lac Blanc et plus loin redescendre jusqu’à Argentière.

L’Aiguille du Midi

AlpAddict au pays du mont Blanc
Aiguille du Midi et mont Blanc – Photo: ©stock.adobe.com

Du haut de ses 3842m, ce sommet que l’on atteint par une ascension vertigineuse en téléphérique est certainement un des plus spectaculaires des Alpes. Le Mont Blanc n’est plus très loin à vol d’oiseau et bien que l’Aiguille du Midi se trouve encore mille mètres plus bas, on se croirait presque à son sommet.

En contrebas, le monde des glaces. Glaciers qui dévalent vers la vallée de Chamonix ou étendues glaciaires qui sont empruntées par les Alpinistes pour atteindre les sommets à plus de 4000 mètres d’altitude qui entourent le géant d’Europe. A faire par beau temps ! Et il faut venir quand il fait beau uniquement ! le paysage est à couper le souffle. Vous êtes un aigle qui surplombe toutes les vallées, un choucas qui regarde l’horizon… bref vous planez, vous volez.

Cette impression est encore plus réelle et excitante si vous tentez « le pas dans le vide » : vous faites quelques pas dans un espace en verre épais en surplomb sur la vallée… sous vos pieds, le vide sur près de 2000 mètres !

C’est un peu cher de monter à l’Aiguille du Midi, mais franchement, par beau temps, n’hésitez pas. Il n’y a rien de semblable en Europe. En revanche si le ciel se couvre, ou si vous voyez d’en bas que des nuages accrochent les sommets, ne montez pas, ce serait juste frustrant de ne pas pouvoir apprécier le paysage. En été, afin d’éviter les bourgeonnements de nuages de chaleur, partez tôt le matin. Vous éviterez en plus les cars de touristes qui arrivent d’autres stations de villégiature pour la journée.

De l’Aiguille de Midi, vous pouvez survoler la Vallée Blanche jusqu’à la Pointe Helbronner, en Italie, ou redescendre à Chamonix.

Un dernier détail lorsque vous montez. La plateforme d’observation de l’Aiguille du Midi est 2800 mètres plus haut que le centre de Chamonix. En été, pensez bien à la différence de température : en-haut, il fait entre 15 et 20 degrés de moins qu’en bas… Donc s’il fait 25 degrés à Chamonix et vous vous baladez en tenue estivale, pensez à une polaire, un k-way, des lunettes de soleil pour monter, car il fera froid, voire très froid, autour de 5 degrés au mieux …

La mer de Glace

AlpAddict au pays du mont Blanc
La mer de Glace – Photo: ©stock.adobe.com

La mer de Glace est un long, très long glacier. Un des plus accessibles dans la vallée. Mais malheureusement, c’est un glacier qui fond assez vite, et qui est maintenant surplombé d’énormes falaises dont tombent des poussières et de la terre. La surface du glacier est donc assez grise en été.

Cependant, vous pouvez toujours découvrir la Grotte de Glace, toujours féérique pour des enfants (et aussi les grands enfants que nous sommes) si vous acceptez de descendre et ensuite remonter un nombre incalculable de marches d’escalier. Et, oui ! Lorsque l’Hotel du Montenvers avait été construit, le glacier était tout proche, mais depuis qu’il a perdu plusieurs dizaines de mètres d’épaisseur la balade devient beaucoup moins bucolique.

Le trajet en train à crémaillère depuis Chamonix au milieu de la forêt est charmant et les nombreux points de vue vers la face Nord des Grandes Jorasses – paroi vertigineuse de cette montagne qui a vu des combats épiques pour en conquérir le sommet – valent à eux-seuls, la balade. On pourra éventuellement redescendre à pieds vers Chamonix pour profiter de la forêt et des vues sur le village.

Les villages de la Vallée de Chamonix

AlpAddict au pays du mont Blanc
L’église d’Argentière devant le Mont Blanc – Photo: ©stock.adobe.com

Chamonix

Bien sûr on n’oubliera pas de se promener dans les rues de Chamonix et de lever la tête pour apercevoir les plus hauts sommets. On pourra prendre une photo dans la position de la statue érigée en honneur à Balmat et de Saussure, avec la main du cristallier, et chasseur de chamois Jacques Balmat pointant vers le sommet du Mont Blanc. C’est lui qui est monté le premier avec le Docteur Paccard au sommet du mont Blanc en 1786 ! Pourquoi de Saussure ? Car il a financé l’opération, avant d’y monter lui-même un an plus tard.  On passera au musée Alpin et à l’Espace Teirraz pour comprendre ce monde de la montagne et l’importance de la Compagnie des Guides de Chamonix.

Pour les amoureux d’histoires et de romans qui se déroulent dans la vallée, AlpAddict vous conseille la lecture de la trilogie de Roger Frison-Roche, dont vous trouverez un bref résumé dans la page « Livres » sur ce même site, en suivant ce lien.

Les Praz

Le hameau des Praz est accessible par une jolie balade qui longe le torrent à la sortie de Chamonix, en direction d’Argentière. En peu de temps, et sans vous fatiguer, vous traverserez une forêt de mélèzes et arriverez à ce joli village qui abrite de nombreux très beaux chalets. Les paysages qui entourent le hameau sont magnifiques, et vous retrouverez une petite église que vous avez certainement vue sur des cartes postales, avec un arrière-plan dégagé vers l’Aiguille du Dru.

Argentière

Plus authentique et plus ramassé que Chamonix, ce village niché un peu plus haut, à plus de 1200 mètres, surplombé par le Glacier d’Argentière lui-même, dont l’église est surmontée d’un clocher très photogénique mérite une balade. Les forêts des alentours sont très agréables, et vous pouvez aisément envisager un aller à pied et un retour en train, pour vous rendre ici, ou le contraire si vous voulez profiter de la descente vers Chamonix à pieds.

D’ici vous pourrez encore retourner découvrir la haute montagne, en empruntant le téléphérique des Grands Montets. A plus de 3200 mètres, vous pourrez admirer des glaciers, la Vallée de Chamonix et l’impressionnante Aiguille Verte qui surplombe la station d’arrivée de la remontée mécanique. Vous regarderez aussi les nombreuses cordées qui visent les sommets des alentours.

En continuant vers Vallorcine et la Suisse, vous ferez une halte au hameau de Trélechamp. Vous découvrirez une des plus belles vues en enfilade sur la vallée.

Enfin, au bout de la vallée, vous atteindrez le village du Tour, d’où vous pourrez monter au col de Balme avec des remontées mécaniques afin de profiter de la vue sur la vallée de Chamonix mais également sur les réserves des Aiguilles Rouges, les glaciers du secteur de l’Aiguille du Tour et de l’Aiguille Verte, et la Suisse.

Les plus sportifs entreprendront depuis le col de Balme, la montée vers le refuge Albert 1er, qui surplombe les paysages glaciaires dépaysants du glacier du Tour. La randonnée est longue, vertigineuse parfois, mais pas difficile. Une très belle expérience aérienne avec un glacier très proche dont on peut voir crevasses et séracs de très près en relative sécurité.

Le parc animalier de Merlet

AlpAddict dans les Alpes
Marmotte – photo : © anrymos – stock.adobe.com

Vous aurez peut-être la chance de rencontrer des animaux pendant vos balades : marmottes, chamois, mouflons, bouquetins surtout, mais si ce n’est pas le cas, vous avez une séance de rattrapage !

Le parc du Merlet, pas loin des Houches, et en balcon en face du glacier des Bossons, permet à la fois de voir des animaux de montagne et de les photographier sur un fond de glaciers et de sommets majestueux… Alors pourquoi s’en priver ?

Il y a dans cette Vallée des dizaines d’idées de randonnée possibles : la montée au glacier des Bossons, la traversée Chamonix-Argentière par la Flégère et le Lac Blanc, les treks dans la réserve des Aiguilles Rouges, etc… A vous de découvrir ce qui vous plait, selon vos envies et vos capacités physiques.

Les points de vue sont accessibles à tous, et c’est le point fort de la Vallée de Chamonix.

Il y aussi d’autres balades à faire dans les alentours, découvrir Saint Gervais et monter avec les alpinistes en train vers le col de Voza, découvrir Les Contamines Montjoie, Saint Nicolas de Véroce, les balcons sur le Mont Blanc de Combloux, Cordon et Passy, le village bien conservé de Servoz, et la nature sauvage autour de Vallorcine… Tout cela est accessible assez facilement depuis Chamonix.

Nous en parlerons dans un autre article.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Les Alpes françaises

La Suisse entre lacs et montagnes

Cette destination vous tente? AlpAddict organise votre voyage! Découvrez les prestations d’AlpAddict en cliquant ici!

Si vous avez aimé cet article partagez-le !