fbpx

Le Mont Blanc attire. Il fascine depuis maintenant trois siècles les visiteurs. Qu’ils soient sportifs, alpinistes, randonneurs, contemplatifs ou simplement curieux, ils ont tous une vraie motivation pour s’extasier devant ce massif.

La vallée de Chamonix est l’endroit privilégié pour aborder le monde des glaciers et de la haute altitude grâce à son réseau de remontées mécaniques qui vous feront accéder aux plus beaux des belvédères.

Mais le pays du Mont Blanc s’étend au-delà de cette vallée, et permet parfois une vision encore plus saisissante du massif.

Vous pourrez découvrir Saint Gervais, l’autre capitale du Mont Blanc et porte d’entrée du Val Montjoie aux abords immédiats du Mont Blanc. Mais également en prenant un peu de recul vous pourrez découvrir les balcons sur le Mont Blanc, comme ceux de Cordon et Combloux au sud de l’Arve et le plateau d’Assy au nord.

Enfin, ce sera l’occasion de vous balader dans le haut Val d’Arly entre Megève, Praz sur Arly et Notre Dame de Bellecombe, jusqu’au plateau des Saisies, aux portes du Beaufortain.

On n’oubliera pas de découvrir le côté italien du Mont Blanc, à travers une escapade à Courmayeur.

De Sallanches aux portes du Beaufortain : Cordon, Combloux, Megève …

Combloux, clocher de l'église et Mont Blanc
L’église de Combloux devant le Mont Blanc – Photo: ©Litchi Cyril- stock.adobe.com

Lorsqu’on arrive par l’autoroute ou le train depuis Lyon, Marseille ou Paris, c’est en arrivant dans le bassin de Sallanches que se fait la première rencontre avec le Mont Blanc. Depuis cette petite ville, toute mignonne, construite selon des plans typiquement piémontais avec une large place centrale et un dédale de rues se coupant à angle droit, le Mont Blanc apparait dans toute sa splendeur. Aussi bien en hiver, lorsque paré de blanc des pieds à la cime il éclaire l’horizon plus qu’il ne le barre, et en été lorsque les neiges éternelles et les glaciers brillent au-dessus des pâturages.

Evidemment c’est en prenant un peu de hauteur qu’on élargit le panorama, et c’est ce que vous pourrez faire en montant les quelques lacets qui vous conduiront à une altitude proche des 1000m dans les villages de Cordon ou de Combloux. Ces deux villages, situés sur les côteaux de Sallanches permettent d’admirer le Mont Blanc, et la succession d’aiguilles qui composent le massif jusqu’à l’Aiguille Verte que l’on voit rougeoyer au coucher de soleil. Il s’agit là d’un des plus beaux paysages des Alpes Françaises.

En continuant le long de la vallée qui s’ouvre après Combloux, vous pourrez pousser la balade à Megève et Praz sur Arly, pour profiter d’une version à la fois moins sauvage et plus raffinée de la montagne, et ensuite remonter les pentes du Val d’Arly pour découvrir un chapelet de petits villages devenus de jolies petites stations de sport d’hiver composant le l’Espace Diamant comme Notre Dame de Bellecombe et Crest Voland, jusqu’aux plateaux très boisés des Saisies prisés en hiver des skieurs de fond, et dont les pentes qui dévalent vers le Beaufortain en Savoie, vers le Sud, servent de rampe de lancement aux parapentistes en été. Les Saisies à 1600m d’altitude bénéficient d’un climat à la fois ensoleillé et enneigé, et on y skie en admirant le Mont Blanc qui culmine juste au-dessus des cimes qui entourent la station.

Saint Gervais et la Val Montjoie

Saint Gervais
Saint Gervais les Bains – Photo: ©Zdeněk Matyáš- stock.adobe.com

Le Val Montjoie est une vallée latérale qui est accolée au massif du Mont Blanc. C’est au Fayet que commence la découverte de cette vallée aux trois visages : la station thermale de Saint Gervais-les-Bains, devenue aussi une station de ski, et un point de départ classique de la conquête du sommet du Mont Blanc, Les Contamines-Montjoie, petite station de ski familiale au fond de la vallée, autrefois sauvage et enclavée et aujourd’hui point de départ de belles sorties sur les pentes qui font face au versant Sud du Mont Blanc, et Saint Nicolas de Véroce et son chapelet de chapelles baroques.

Mais le départ de la balade depuis Le Fayet s’impose, car c’est là que vous trouverez la gare de départ du train à crémaillère qui monte au Nid d’Aigle. Cette gare supérieure de la ligne, son terminus d’ailleurs, permet d’atteindre les pieds du géant et est empruntée par de nombreux alpinistes, qui cordes et piolets à la main, vous donneront l’impression de vivre une aventure extrême. Pour eux, la gare terminus à 2372m d’altitude, est le point de départ de la montée au refuge du Goûter que vous pourrez admirer d’en bas, perché sur une interminable falaise, et qui leur permettra de passer la nuit avant d’attaquer la montée au sommet du Mont Blanc. Pour vous ce sera l’occasion de vous promener dans un paysage de haute montagne, au plus près des glaciers, dont celui de Bionnassay, qui dominent la vallée de ce versant du Mont Blanc. A recommander. Sur la voie du retour vous pourrez aussi vous arrêter à la gare du Col de Voza, profiter de la promenade pour atteindre un beau point de vue sur la vallée de Chamonix et pourquoi pas, redescendre à pied à Saint Gervais-les-Bains.

Saint Gervais-les-Bains, est une jolie station thermale, qui permet de fuir la chaleur estivale du fond de la vallée de l’Arve. C’est également la porte d’entrée du Val Montjoie, qui se termine en cul de sac peu après le village des Contamines-Montjoie. Niché au fond d’une vallée très boisée et encaissée, les hivers y sont longs et enneigés, et aujourd’hui, ce village reculé est devenu une station de sports d’hiver de réputation internationale. On pourra se promener dans le fond de la vallée jusqu’à Notre Dame de la Gorge, jolie chapelle dans un site très naturel, ou remonter vers les alpages pour profiter des beaux paysages entre le mont Blanc et le Beaufortain. On pourra même passer en Italie par les chemins qu’empruntaient autrefois les contrebandiers.

Saint Nicolas de Véroce et les petits hameaux qui dominent le Val Montjoie sont connus pour la route baroque qui les relie. De très belles chapelles baroques dont les intérieurs vous raviront au cours d’une balade en face des glaciers.

Le Plateau d’Assy

Plateau d'Assy
Plateau d’Assy face au Mont Blanc – Photo: ©vouvraysan- stock.adobe.com

Le plateau d’Assy domine la vallée de l’Arve au-dessus de Passy.

Grâce à son climat ensoleillé, par son exposition au sud, et sec, grâce à son altitude à près de 1000m, bien au-dessus de la plaine noyée souvent dans les brumes hivernales, ce site était prisé dans les années ’30 pour la convalescence des malades de tuberculose. Il y avait de nombreux sanatoriums, dont on peut encore voir les bâtiments collés à la montagne et faisant face à un paysage superbe bien en face du Mont Blanc.

Mais la curiosité principale du plateau est l’église de Notre Dame de Toute Grâce.

Un concours d’architectes, dans les années 30, a créé de toute pièce une œuvre d’art de l’époque moderne de toute beauté, et qui a la particularité d’avoir rassemblé tous les plus grands artistes de l’époque. Si le bâtiment est l’œuvre de Novarina, célèbre architecte, les décorations intérieures sont l’œuvre d’artistes de renom comme Chagall, Matisse, Léger, Braque…

A elle seule, cette église est un manifeste de l’art moderne, comme une réponse aux émois artistiques baroques des chapelles de Saint Nicolas de Véroce, sur l’autre versant de la vallée !

Courmayeur, en Italie

Courmayeur
Courmayeur – Photo: ©Alexey Usachev- stock.adobe.com

Lorsqu’on visite une région de frontière, on a toujours envie de franchir cette ligne imaginaire pour se retrouver immergé dans une autre culture.

Historiquement, le seul débouché naturel de la haute vallée de l’Arve était le franchissement du col des Montets, la traversée de la très sauvage vallée de Vallorcine, et la descende abrupte vers la ville de Martigny en Suisse. C’est d’ailleurs encore le trajet que vous pouvez emprunter en train si vous souhaitez partir à la découverte du Valais.

Mais depuis 1965 et l’inauguration du Tunnel du Mont Blanc, vous avez accès facilement à l’Italie.

Le tunnel relie la vallée de Chamonix à la vallée d’Aoste, et plus loin vers les plaines piémontaises et lombardes, et la première agglomération que vous allez découvrir est le village de Courmayeur, une des capitales de l’alpinisme en Italie. Et oui, car ici, c’est encore le massif du Mont Blanc.

La différence avec le versant français est saisissante. Ici, le massif du Mont Blanc apparait comme une barrière infranchissable. Le sommet du Mont Blanc trône dans un univers de pierre, de roche et de glaciers suspendus. Les falaises qui remontent vers les sommets sont vertigineuses de verticalité.

Heureusement, Courmayeur n’est pas au pied de la chaîne, à la différence de Chamonix de l’autre côté, et ce recul permet de réduire l’impression de chemin du bout du monde. Il s’agit d’une jolie petite ville, qui a gardé une architecture très traditionnelle avec des toits en dalles de pierre. Comme souvent en Italie, la station de ski ne se trouve pas aux abords immédiats du centre du village ce qui laisse la place à une vraie vie de petite ville avec des boutiques qui s’alignent le long de la voie piétonne centrale, et finalement, le Mont Blanc est certes présent, mais on y vient aussi pour déguster la cuisine locale, prendre du bon temps et bénéficier d’un climat souvent plus ensoleillé que le côté français qui retient les nuages venus de l’ouest.

Dans les alentours immédiats, une mention spéciale au Val Ferret. En automne, cette vallée se pare des couleurs rousses des mélèzes et contraste avec les neiges du massif qui la surplombe et la barre sur tout son flanc nord. Mais vous pouvez la remonter à pied jusqu’au col du Ferret, qui ouvre la porte à un autre Val Ferret, le Suisse. Cet itinéraire fait partie du Grand Tour du Mont Blanc, réseau de sentiers de randonnée qui font le tour du massif.

Enfin, pour les amateurs de sensations fortes, on peut aussi faire une traversée ChamonixCourmayeur par le haut, en empruntant le système de téléphériques et télécabines qui vous emmèneront à l’Aiguille du Midi et à la pointe Helbronner, en passant au-dessus de la Vallée Blanche. Une excursion un peu chère, mais unique au monde si vous souhaitez survoler des glaciers ! D’ailleurs son nom est la « Skyway ».

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Vallée de Chamonix, les 5 sites incontournables

Les Alpes du Piémont, du Val d’Aoste et de la Lombardie

Les Alpes Françaises

Cette destination vous tente? AlpAddict organise votre voyage! Découvrez les prestations d’AlpAddict en cliquant ici!

Si vous avez aimé cet article partagez-le !